Statuts & Actions

Françoise & Laurence

EnfantsDevenusGrands

Actions English version below

  • Témoigner pour une grande visibilité sur la proposition de loi porter par l’association via tous les médias confondus ;
  • Expliquer, démontrer pourquoi ces changements dans le droit français sont nécessaires ;
  • Dénoncer l’impact psychologique tout au long de sa vie d’un enfant maltraité, en s’appuyant sur les experts et les témoignages ;
  • Placer le bien-être des enfants au coeur des priorités de notre société en portant leurs voix et en leurs donnant de la visibilité sur leurs vécus ;
  • Aider à la libération de la parole des enfants, jeunes adultes et adultes sur toutes les formes de violences subies en donnant de la visibilité sur leurs vécus et en légitimant leurs traumatismes, via les réseaux sociaux et les médias ;
  • Prendre appui sur ces témoignages, revendications afin de permettre d’ouvrir la conscience collective pour l’amélioration des codes pénal et civil ;
  • Récolter des fonds avec l’aide de bienfaiteurs, de donations diverses, des cotisations des adhérents, de toutes manifestations en relation avec les valeurs de l’association, organisées dans le but de récolter des fonds pour la création de lieux uniques ;
  • Créer et s’associer avec des experts pour une aide psychologique, juridique, de retour à l’emploi ou de maintien aux études pour les jeunes majeurs hébergés.

Enfants Devenus Grands Statuts English version below

Depuis la réception du Courrier Institutionnel en novembre 2018, Françoise & Laurence LE GOFF ont écrit une proposition de loi visant à :

  • Demander le retrait SYSTÉMATIQUE des droits parentaux aux parents maltraitants
  • Lier cette déchéance à l’Obligation Alimentaire – Article 205 du Code Civil
  • Créer un fichier national sécuriser pour y inscrire ces parents déchus de leurs droits parentaux … et à échéance de leurs droits d’hébergement et alimentaire !
  • Saisir l’article 207 du Code Civil dès la majorité, pour tous les enfants qui n’auront pas bénéficier de la protection de l’état contre leur(s) parent(s) maltraitant(s) : la déchéance des droits parentaux. Depuis le 1er août 2020, l’article 207 du Code Civil a été modifié ! Ainsi les enfants de féminicide sont dégagés de l’Obligation Alimentaire comme tous les enfants dont le parent a commis un crime sur le débiteur ou sur l’un de ses ascendant ou descendant. C’est une grande avancée même si nous notons qu’il n’existe pas de fichier sécurisé pour’y inscrire le parent qui serait concerné, et ce afin de ne pas « réveiller » la mémoire traumatique de l’ex obligé alimentaire, ou de devoir saisir l’article 207 Cc et PROUVER les faits.

L’Association a pour but de porter ce « Droit à l’Oubli » pour tous les enfants maltraités par l’un de ses parents. C’est à dire, lui permettre de n’avoir plus de devoirs envers ce géniteur ou cette génitrice.

L’Association s’inscrit dans un débat politique pour l’amélioration du droit des enfants victimes et co-victimes de féminicides, d’inceste, de maltraitantes, d’abandon.

Appuyer sa légitimité pour parler au nom des enfants de féminicides, des enfants ayant subis toutes formes de maltraitances par l’un de ses parents, des enfants placés ainsi que pour porter les violences faites aux femmes ;

Réunir toute personne ayant été victime ou co-victime ou qui se sent concernée pour mettre en place des actes forts, des démarches pour l’accompagnement des dossiers de demande d’obligation alimentaire des adhérents à l’association ;

Recenser l’existant sur l’aide aux jeunes majeurs, associations, hébergements, soins, divers supports, pour une meilleure prise en charge afin de les orienter, de les aviser et de les aider ;

Informer sur les droits et les articles existants ;

Porter la voix des fratries d’enfants mineurs séparées ;

Créer un lieu unique en France pour les jeunes majeurs sans familles afin que tous puissent avoir un toit où se réfugier ;

Sensibiliser les représentants de la république tels que les juges, magistrats, procureurs, policiers, gendarmes et les professions aidantes tels que les médecins, infirmières, psychothérapeutes, avocats, notaires, sur l’accompagnement des victimes en souffrance de stress post-traumatique ;

Sensibiliser le public, par le biais de conférences, de témoignages sur les violences, conjugales, psychologiques, sexuelles ou autre ;

Organiser des manifestations, des projets pour récolter des fonds ;

Permettre une déchéance automatique pour tous les parents maltraitants ;

Porter la création d’un fichier national sécurisé pour inscrire tout parent déchu de ses droits parentaux ;

Obtenir la saisie l’article 207 du code civil dès 18 ans ;


Créer un fonds d’investissement pour l’ouverture de maisons pour héberger de jeunes majeurs sans soutien familial ;


Françoise & Laurence

Children Grown Up

Actions

  • To testify for a great visibility on the proposal of law carried by the association via all the confused media;
  • To explain and demonstrate why these changes in French law are necessary;
  • To denounce the psychological impact throughout the life of an abused child, based on experts and testimonies;
  • To place the well-being of children at the heart of our society’s priorities by bringing their voices and giving them visibility on their experiences;
  • To help liberate the word of children, young adults and adults on all forms of violence suffered by giving visibility to their experiences and legitimizing their traumas, via social networks and the media;
  • To take support on these testimonies, claims in order to open the collective conscience for the improvement of the penal and civil codes;
  • To collect funds with the help of benefactors, various donations, membership fees, all events related to the values of the association, organized in order to collect funds for the creation of unique places;
  • To create and associate with experts for psychological and legal assistance, for the return to employment or the maintenance of studies for the young adults who are accommodated;

Children Grown Up Status

Since receiving the Institutional Courier in November 2018, Françoise & Laurence LE GOFF have written a proposed law to:

  • Request the SYSTEMATIC withdrawal of parental rights to abusive parents
  • Linking this withdrawal to the Obligation Alimentaire – Article 205 of the Civil Code
  • To create a secure national file to register these parents deprived of their parental rights … and at the end of their rights of lodging and maintenance!
  • To seize article 207 of the Civil Code as of the majority, for all the children who will not have benefited from the protection of the state against their maltreating parent(s): the forfeiture of parental rights. Since August 1st 2020, article 207 of the Civil Code has been modified! Thus, the children of femicide are released from the Maintenance Obligation like all the children whose parent has committed a crime on the debtor or on one of his ascendant or descendant. It is a great progress even if we note that there is no secured file to register the parent who would be concerned, and this in order not to « wake up » the traumatic memory of the ex obliged person, or to have to seize the article 207 Cc and PROVE the facts.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

The Association’s goal is to bring this « Right to be forgotten » for all children mistreated by one of their parents. That is to say, to allow him to have no more duties towards this genitor or this genitress.

The Association is part of a political debate for the improvement of the rights of child victims and co-victims of feminicide, incest, abuse and abandonment.

To support its legitimacy to speak on behalf of the children of feminicides, of the children having undergone all forms of maltreatment by one of its parents, of the children placed as well as to carry the violence made to the women;

To bring together any person who has been a victim or co-victim or who feels concerned in order to put in place strong acts, steps for the accompaniment of the files of request of maintenance obligation of the members of the association;

To take stock of the existing help for young adults, associations, accommodation, care, various supports, for a better management in order to orient them, to advise them and to help them;

Inform about existing rights and articles;

Carrying the voice of separated minor siblings;

To create a unique place in France for young adults without families so that all can have a place to take refuge;

To sensitize the representatives of the Republic such as judges, magistrates, prosecutors, policemen, gendarmes and the helping professions such as doctors, nurses, psychotherapists, lawyers, notaries, on the accompaniment of the victims suffering from post-traumatic stress;

To sensitize the public, by means of conferences, testimonies on domestic, psychological, sexual or other forms of violence;

Organize events and projects to raise funds;

Allow automatic disqualification for all abusive parents;

Support the creation of a secure national file to register any parent who has lost parental rights;

To obtain the seizure of the article 207 of the civil code from 18 years;

Create an investment fund for the opening of houses to house young adults without family support;

%d blogueurs aiment cette page :